Infolettre juin 2017

Embarquement immédiat avec le passeport de risques linguistiques

À partir du mois de septembre, un passeport de prise de risques linguistiques sera distribué à quelques centaines d’étudiants suivant des cours de français ou d’anglais langue seconde. Ce passeport fait partie d’un projet de l’ILOB visant à favoriser une culture de prise de risques linguistiques plus élevée et à promouvoir le bilinguisme comme avantage concurrentiel parmi les étudiants. En effet, des recherches ont démontré que les étudiants en langues avaient parfois tendance à éviter de « prendre des risques » et de pratiquer leur deuxième langue officielle en dehors de leur salle de classe. Pour remédier à cela, le passeport contient toute une série de risques linguistiques, des défis que les étudiants peuvent choisir de relever, notamment grâce à notre campus bilingue. Les étudiants pourront choisir, par exemple, de commander un café, réserver des livres à la bibliothèque, envoyer un courriel à un professeur ou encore utiliser des applications et sites web dans leur langue seconde.

S’engager dans de telles situations de communication authentiques permet de compléter l’apprentissage d’une langue seconde en classe en encourageant les étudiants à sortir de leur zone de confort linguistique et d’avoir confiance en leurs capacités et compétences bilingues. D’autres initiatives seront mises en place pour élargir le projet, notamment en offrant des récompenses en fonction des défis relevés, mais surtout via le développement du passeport sous forme d’une application mobile, permettant ainsi d’atteindre une plus grande proportion de la population étudiante de l’université.

Attachez vos ceintures et relevez le dossier de votre siège, le décollage est imminent !

L’ILOB présent au Concours d’art oratoire national du CPF

Le samedi 3 juin, 38 étudiants canadiens de 11ème et 12ème année ont pris part à la finale du concours d’art oratoire du Canadian Parents for French. À cette occasion, les participants étaient répartis dans cinq catégories représentant cinq niveaux de maîtrise du français (Français de base, Français intensif intégré, Immersion tardive, Immersion précoce et Francophone). À la clé pour les trois gagnants de chaque catégorie, un choix de bourses d’études dans différentes universités, dont l’Université d’Ottawa, l’Université de Saint-Boniface, l’Université de Moncton et l’Université Sainte-Anne.

Merci à Francine Carbon et à Jessica Durepos qui ont représenté l’ILOB à l’événement et qui y ont participé en tant que juges. Félicitations à tous les participants et aux grands gagnants, au plaisir de vous voir nombreux sur le campus à la rentrée.

L’hybride en langues

Cela fait déjà 5 ans que l’ILOB a instauré la modalité hybride dans l’apprentissage des langues, faisant de l’Institut un pionnier dans l’enseignement, la formation et la recherche dans ce domaine. C’est pour souligner ce leadership qu’a eu lieu le mardi 13 juin dernier le Symposium sur les cours de langue hybrides à l’ILOB, organisé par Marie-Josée Hamel,  directrice du Centre canadien d'études et de recherche en bilinguisme et aménagement linguistique (CCERBAL) de l'ILOB et responsable de son Groupe de recherche interdisciplinaire en langues et technologies (GRILT), et Martine Rhéaume, coordinatrice des cours hybrides à l’ILOB.

Les participants se sont réunis pour en apprendre plus sur l’initiative d’hybridation des cours de langue seconde à l’ILOB et les pratiques adoptées par nos professeurs. Le symposium fut un franc succès, ayant permis un dialogue et un partage de connaissances entre professionnels de différents milieux et universités. Le soutien du SAEA, Service d’appui à l’enseignement et à l’apprentissage de l’Université d’Ottawa, dans ce processus d’innovation a aussi été souligné, ainsi que la contribution d’étudiants à l’avancement de travaux de recherche et à l’amélioration de l’enseignement des langues en modalité hybride.

   

Nouvelle entente entre le Mexique et le Canada

Le 5 juin, l’Université d’Ottawa a eu l’honneur d’être l’hôte de la signature d’un accord-cadre de coopération entre Langues Canada (LC) et l’Institut de financement et d’information pour l’éducation (EDUCAFIN) de l’État mexicain de Guanajuato. Cet accord vise à développer la collaboration dans l’enseignement du français et de l’anglais entre les deux pays.

La signature a été suivie d’une table ronde autour de l’élaboration d’un programme permettant de renforcer l’enseignement de l’anglais et du français dans le système scolaire public de l’État de Guanajuato grâce à la participation d’experts en langues Canadiens. L’Algonquin College, Ottawa CLLC, CultureWorks ESL, University of Guelph, Interlangues Language School, l’Université de Montréal, l’Université d’Ottawa, University of Toronto et Trent University y étaient représentés.

Nous remercions la délégation mexicaine d’avoir choisi l’Université d’Ottawa pour encadrer cette signature et espérons voir ce programme donner bientôt ses fruits !

 

L’ILOB déploie ses ailes

 

L’ILOB a un nouveau compte Twitter ! SUIVEZ-NOUS afin d’être à l’affût des dernières nouvelles de l’Institut et de suivre ses activités en photos. N’hésitez pas à nous identifier dans vos gazouillis pour partager vos exploits et activités avec nous.

Projet de l’ILOB soutenu par les Subventions de Développement Savoir

Toutes nos félicitations à nos professeurs, Nikolay Slavkov et Sylvie Lamoureux, qui ont reçu un financement de deux ans des Subventions de Développement Savoir pour leur projet intitulé « Re-imagining Language Background Profiling at Canadian Elementary Schools: Towards Bilingual and Multilingual Norms. » 

Publication : Language is the Key

Nous avons le plaisir de vous faire part d’une autre belle réussite d’une de nos collègues de l’ILOB. Le mardi 13 juin s’est tenu le lancement de Language is the Key, un livre édité par Monika Jezak, directrice adjointe et professeure de l’ILOB, qui porte sur les niveaux de compétence linguistique canadiens (NCLC) et le succès du système d’enseignement des langues officielles qu’ils représentent.

Language is the Key présente un examen du système largement reconnu de formation linguistique officielle pour les immigrants adultes au Canada – les Canadian Language Benchmarks (CLB) et leur équivalent français, les Niveaux de compétence linguistique canadienne (NCLC).

En plus de présenter les contextes historiques et politiques qui ont influencé le développement des NCLC et des CLB, le livre met en perspective leurs possibilités futures, dans l’apprentissage des langues officielles en milieu de travail ou dans l’enseignement supérieur, ou même dans l’enseignement d’autres langues, internationales ou indigènes.

Le livre est disponible aux Presses de l’Université d’Ottawa et sera aussi disponible en accès libre dans les jours à venir : https://press.uottawa.ca/language-is-the-key.html

Haut de page