Un lancement de livre réussi!

<

Le mercredi 25 février avait lieu le lancement du livre « 50 ans de bilinguisme officiel : Défis, analyse et témoignages». Ce livre, co-rédigé par le directeur de l'ILOB, Richard Clément, et Pierre Foucher, professeur titulaire à la Faculté de droit de l’Université d’Ottawa. C’est un retour sur le progrès accompli depuis le rapport final de la Commission royale sur le bilinguisme et le biculturalisme il y a 50 ans et sur les défis qu’il reste à surmonter.

Au cours de cette soirée, le Commissaire aux langues officielles, Graham Fraser, a bien résumé l’ensemble des conférences qui ont eu lieu l’an dernier et qui ont abouti à ce livre. François Charbonneau, professeur adjoint à l'École d'études politiques de l'Université d'Ottawa, quant à lui, a tenu le public en haleine avec son intervention dynamique et tranchante.

Cet événement a, par ailleurs, attiré l’attention médiatique. Voici les liens où vous pouvez consulter ce qui a été rédigé ou enregistré à ce sujet :

50 ans de bilinguisme au Canada : lancement d'un livre
Publication : Radio-Canada – Le café show
(1:47:05-1:53:00) Richard Clément, Institut du bilinguisme et des langues officielles, discute de son ouvrage sur les 50 ans de bilinguisme au Canada.

50 Ans de Bilinguisme
Publication : Le Droit

Cinquante ans de bilinguisme officiel
Publication : Radio-Canada – Le midi trente Ottawa-Gatineau
(23:30-28:40) Pierre Foucher, Section de droit civil, discute de son ouvrage sur les 50 ans de bilinguisme au Canada.

City's bilingualism policy not working, uOttawa professor says ahead of book launch (en anglais)
Publication : The Ottawa Citizen
Pierre Foucher, Civil Law Section, and Richard Clément, Official Languages and Bilingualism Institute, have written a book titled 50 Years of Official Bilingualism, which includes 14 short chapters written by policymakers and watchers from across Canada on the evolution of bilingualism in Canada since the Royal Commission on Bilingualism and Biculturalism recommended a sweeping transformation of bilingual policy in the country in the late 1960s.

Haut de page