Mise à jour sur les négociations avec les instructeurs du EIP

Publié le jeudi 25 octobre 2018

L’Université mène actuellement des négociations avec la section locale du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP) représentant les instructeurs de langue à temps partiel du Programme intensif d’anglais (EIP) à l’ILOB. Malheureusement, après plusieurs mois de pourparlers, ces négociations pour conclure une première convention collective ont abouti à une impasse.

Le 25 septembre dernier, le syndicat a demandé au conciliateur nommé par le gouvernement d’émettre un avis recommandant de ne pas instituer de commission de conciliation (« no board report »). Cet avis a eu pour conséquence de mettre fin à la conciliation. Depuis le 16 octobre, le syndicat est en position de déclencher une grève légale et l’Université, pour sa part, d’imposer un lock-out à ses employés.

L’Université est déçue de la décision du syndicat mais estime qu’une entente est toujours possible. Des discussions avec le SCFP se poursuivent.

Alors que la session bat son plein, notre attention se porte entièrement sur nos étudiants inscrits au EIP. Pour le moment, tous les cours se poursuivent comme à la normale. L’Université informera les membres de sa communauté rapidement en cas de grève ou de tout autre moyen de pression par le syndicat.

Advenant de telles circonstances, certaines activités régulières pourraient être perturbées. Le cas échéant, l’Université fera tous les efforts nécessaires pour en limiter les effets. Si des mesures particulières devaient être adoptées, toutes les informations utiles seront communiquées dans les meilleurs délais.

Nous vous invitons à surveiller le site web de l’ILOB de façon régulière pour les plus récentes mises à jour.

Haut de page